Oui Pillier 3a mais quid d’un pillier 3b?

Bonjour à tous,

MP nous a beaucoup parlé du pillier 3a mais pourquoi ne pas investir dans un pillier 3b, surtout que pour le canton de Genève, la défiscalisation est très intéressante, et en fonction du nombre d’enfant on peut déduire jusqu’à 5500 chf, on est pas loin d’un pilier 3a.

Avez vous connaissance de produits 3b équivalent à ce que propose VIAC ?

Que conseillez vous ?

Bonjour gui,

Je ne suis pas spécialiste mais à ma connaissance, les solutions pillier 3b n’existent que sous forme d’assurance vie. Certains plans permettent de fonctionner comme une pseudo-épargne mais encourent probablement beaucoup de frais. Je n’ai pas connaissance d’une option “low-cost” à la VIAC ou Finpension.

Du coup, à étudier si les économies d’impôt possibles justifient les frais et restrictions liées aux solutions 3b. Les solutions mixtes (épargne et couverture risque), sont souvent opaques et peu orientées vers le bénéfice du client. Les solutions risque pur peuvent présenter un intérêt si la couverture offerte par votre 2e pillier n’est pas suffisante pour votre situation actuelle (dépendants / couverture d’une éventuelle hypothèque en cas de mort/accident).

A voir si ceux/celles qui s’y connaissent mieux que moi trouvent des avantages au 3e pilier b hors du contexte des indépendants (qui n’ont pas de 2e pilier) et des entreprises (qui peuvent couvrir leurs cadres en bénéficiant d’avantages fiscaux sur Genève et Fribourg).

1 Like

Les produits du pilier 3b concerne tout ce qui touche à votre épargne personnelle que cela soit de vous-même (investissement en bourse, via un fond de placement, via un robot-advisor comme CleverCircles) OU via un prestataire d’assurance, très souvent, voir uniquement lié à une assurance-vie peu orienté vers le bénéfice du client. A titre d’exemple, j’avais une assurance-vie 3b que j’ai résilié récemment et qui m’avait fait gagner la modique somme de 13 CHF en 2019… Une misère.

Etant donné que le pilier 3b n’est déductible que dans les cantons de Genève et Fribourg, je doute qu’une solution autre que celle mise en place actuellement par les assureurs voient le jour. A moins que des prestataires comme VIAC ou autres arrivent à révolutionner le secteur et y voit un terrain favorable à leur développement.

1 Like

Merci pour vos retours. Je ne suis pas certains de ce que vous dites par rapport aux recherches que j’ai fais. En effet le pillier 3b est un service bancaire, l’argent peut être retiré à n’importe quel moment et surtout , si l’on décide de conserver la somme jusqu’à la retraite, c’est net d’impôt.

Bon à savoir, on peut donc déduire l’épargne/les investissements bancaires contrairement à ce qui est indiqué ici ? https://www.mon-troisieme-pilier.ch/le-3eme-pilier-libre-3b/

GeTax indique de déclarer le pillier 3B dans les assurances vie : http://www.getax.ch/support/faq/dans-quelle-rubrique-declarer-les-cotisations-au-3eme-pilier-b

Si l’épargne bancaire est possible, ça rend la déduction beaucoup plus intéressante. Dans ce cas, pas de raison de s’en priver.

Il n’existe pas de prestataire bancaire pour le pilier 3b, il est obligatoirement lié à une assurance vie malheureusement.

L’argent peut en effet être retiré à n’importe quelle moment de votre vie, mais comme cela est lié à une assurance vie, vous n’avez généralement aucun intérêt à retirer cet argent avant 10 à 15 ans de cotisation.

On considère comme pilier 3b toute source d’épargne qui n’est pas lié au pilier 3a ou au 2e pilier. Ainsi, lorsque vous investissez de manière individuelle (fonds indicielles, ETF, actions, obligations, compte épargne, etc.), cela peut être considéré comme votre pilier 3b, mais il ne sera en aucun cas déduit à moins de prendre cet instrument que je ne saurais vous recommandé et qu’est le pilier 3b lié à une assurance vie.

5 Likes

Comme l’indique Yanikuza, le 3ème pilier 3b doit être lié à de l’assurance et est déductible fiscalement uniquement dans les cantons de Genève et de Fribourg.

La plupart du temps, le “conseiller” va te proposer un 3b mixte (assurance/épargne) mais c’est une solution vraiment suboptimale. La seule bonne raison que je vois pour faire un 3b est une police d’assurance risque pur qui serait déductible d’impôt. Je ne sais toutefois pas si les assurances proposent cela.

4 Likes

Je me pose exactement la même question.
Je suis résident en Vaud, donc pour moi le 3eme Pilier B n’a aucun intérêt.
Par contre, mon épouse est frontalière sur GE et elle va prendre le statut de Quasi-Résident à partir de 2022 afin de pouvoir continuer à déduire ses cotisations VIAC 3eme pilier A.
Du coup, je me pose la question (vu que c’est moi qui gère son administratif) de souscrire un 3eme pilier B pour elle ou non.

Un entretien avec un conseiller fiscal m’a déjà fait comprendre que entre sa souscription et sa non-souscription la ferait passer d’une ristourne d’impôts de CHF2500.- à CHF2100.- (sachant qu’on cotise déjà au taquet sur nos 3eme piliers A chez VIAC).
CHF400, c’est pas une perte énorme mais ça se prend toujours… la question est donc : le 3eme pilier B assuranciel ne lui ferait-il pas perdre au final beaucoup plus avec ses frais et ses divers coûts cachés (bonjour l’opacité…) ?
J’ai regardé les sites de Swiss Life, Groupe Mutuel et les Rentes Genevoises. C’est opaque à souhait.
Et comme l’a si bien écrit un jour MP sur son blog “Moi, je ne mets pas le doigt dans un truc si je ne le comprends pas…”

S’il veulent mon argent, à eux de rendre les choses “simples et claires”, sinon c’est qu’il y a un loup…

Du coup, je réfléchis pas mal. L’alternative pourrait pour elle serait de devenir propriétaire d’un appartement en France en LMNP, en régime réel simplifié.
Ca nous ferait des revenus supplémentaires mais qui ne la ferait pas sortir du statut de QR vu que le résultat net fiscal imposable serait de 0€ (imposition à 100% des loyers, moins les charges, moins l’amortissement comptable du bien pour vétusté)
Le truc qui me freine c’est la double imposition entre la France et la Suisse en cas de succession + le fait que l’immobilier en cas de succession ça devient vite un bordel sans nom + des frais à gogo en France (frais de transfert de propriété, frais de succession…). Ou alors il faut qu’on fasse une SCI…

Si vous avez d’autres conseils que ce soit sur le 3eme pilier B ou comment optimiser sa fiscalité via le (nouveau) statut de QR, je suis preneur…

1 Like

Le 3b c’est un truc spécial labellisé ou n’importe qu’elle assurance vie ça passe?

Si c’est pas spécial, est ce que une assurance vie en France ce serait pas mieux? Les frais sont relativements bas (genre 0.7%? probablement plus qu’en Suisse), et c’est en général 100% investis (pas lié a un produit d’assurance). Y’a aussi pas mal de choix niveaux investissement en unité de compte.

Pour un résident suisse les plus-values/dividendes sont non-imposées.

Par contre faut ouvrir avant de devenir resident suisse, je crois pas que ce soit possible apres.

Un simple fait : ne jamais souscrire à une assurance 3a ou 3b lié à un risque d’invalidité ou à la vie, un point c’est tout.

Comme vous l’avez si bien dit, leur transparence est inexistante, il vaut donc mieux éviter ce genre de produit financier, surtout que dès lors que vous changerez de canton de résidence, vous ne bénéficierez plus de ces économies d’impôt. Enfin… Bénéficier est un grand mot.

Si vous souhaitez investir il vaut mieux aller en bourse avec des ETFs, vous pouvez prendre en considération que les gains octroyés pourraient compenser les impôts que vous devez au fisc, après tout ces impôts vous servent aussi indirectement avec ce que fait l’Etat pour le contribuable :wink:

2 Likes

Citation Le 3b c’est un truc spécial labellisé ou n’importe qu’elle assurance vie ça passe?

Toujours pas trouvé une réponse ferme à ce sujet après 2 ans passés en Suisse

Citation Pour un résident suisse les plus-values/dividendes sont non-imposées.

C’est mon cas mais pas celui de ma femme

Citation Par contre faut ouvrir avant de devenir resident suisse, je crois pas que ce soit possible apres.

J’avais déjà tout ça avant de partir et je les ai maintenu (ce qui cause beaucoup de tracasseries administratives avec les banques ou brokers chez qui je les détiens…)

Par sécurité, j’ai fait ouvrir PEA et assurances-vie pour ma femme et mes enfants car ils devraient basculer côté Suisse à horizon 5ans.

CitationSi vous souhaitez investir il vaut mieux aller en bourse avec des ETFs, vous pouvez prendre en considération que les gains octroyés pourraient compenser les impôts que vous devez au fisc,

Merci du conseil :slight_smile:
On est déjà bien fournis en ETF via Degiro/IB + VIAC (5 comptes ouverts chacun…)
Je pense que nous ferons donc l’impasse sur le 3ème pilier B car il ne semble pas y en avoir qui se destinent à de la capitalisation pure… (du moins, des transparents…)

Citation après tout ces impôts vous servent aussi indirectement avec ce que fait l’Etat pour le contribuable

Mon esprit Libertarien s’oppose farouchement à cette déclaration. C’est d’ailleurs en partie à cause de lui que nous avons quitté la France :slight_smile:
Ma philosophie est simple : toute forme d’imposition non librement consentie est du vol pur et simple.
Je pense que nous nous accorderons probablement très volontiers sur un désaccord concernant ce point précis :slight_smile:

Je peux adhérer à votre philosophie étant donné que je n’en pense pas moins, mais il est vrai que j’admire le système des pays scandinaves à ce niveau-là. Ils paient beaucoup d’impôt, mais celui-ci est ponctionner dès le versement du salaire et au final il semble qu’il y ait moins d’inégalité sociale (je dis bien il semble, car je n’y ai jamais vécu et je n’ai que le retour d’un ami qui y vit pour ces 4 prochaines années comme doctorant).

Je serais plus pour un système d’imposition en fonctionnement de la consommation de chacun, à savoir une espèce de microtaxe électronique qui serait ponctionné à chaque utilisation d’un moyen de paiement électronique (carte, caisse, distributeur de billet, bourses) et qui permettrait de supprimer tous les impôts actuels. Ainsi, les petits consommateurs paieraient peu d’impôt et les gros dépenseraient plus. Mais ceci est peut-être utopique ou ne se fera pas avant longtemps, bien qu’il y ait une initiative populaire qui a été lancée il me semble :slight_smile:

Disons que quitte à se faire spolier, autant que ce soit dans un pays où les taxes sont utilisées a bon escient :slight_smile:

Sinon, pour votre dernière suggestion, cela existe déjà a peu près et on appelle cela la TVA, je crois :wink:
Mais si vous souhaitez la restreindre aux instruments de paiement électronique, et rendre HT tous les paiements cash, vous avez mon vote :wink:
Ce serait toujours ça de pris !

Elle ne s’applique que pour les biens de consommation et ne touche donc pas au système de transaction électronique en soi, et la TVA seule ne remplace pas nos impôts actuels. Je pensais à une forme plus avancée de la TVA qui toucherait aussi les ordres de bourses, les transferts d’argent d’un compte à un autre, etc. et qui génèreraient à elle seule de quoi alimenter les comptes de l’Etat mais aussi à financer l’AVS. Mais c’est peut-être dans un lointain futur ou utopique, on verra bien.

Une piste qui me semblait intéressante : micro-impôt • Actuel (mikrosteuer.ch)

C’est une idée… mais qui est rendue caduque par l’invention des cryptomonnaies.

Disons que si elle était mise en vigueur, cela ne ferait que booster l’utilisation des cryptos pour éviter cette taxe, et on ne peut pas vraiment dire que les cryptos aient besoin de ça pour exploser actuellement…

Au contraire la plupart des crypto monnaies ont un ledger public. Si les impots te demandent de déclarer toutes tes clés, c’est facile d’en dériver l’impot du, non ?

(bon la par contre en part en plein off topic :slight_smile: quelqu’un pour créer un nouveau thread?)

Les assurances risque pur sont normalement assez transparentes. La police Swisslife que j’avais contractée un temps était limpide quant aux montants concernés, aux conditions pour leur versement et aux cotisations perçues. Elle ne faisait simplement pas sens dans mon contexte personnel (pas de risque réel à couvrir dans mon cas).

L’opacité est cependant de mise dans les polices combinant épargne et assurance-vie. Je recommande d’éviter ces dernières. Les assurances risque pur peuvent faire sens dans un contexte incluant un(e) partenaire ou des enfants à couvrir en cas de décès/incapacité.

4 Likes

La Blockchain est publique, l’ID est cryptée.
Si les échanges se font de gré à gré, il n’y a aucun moyen de savoir qui est qui.

Ce serait donc effectivement sur uniquement une base déclarative, et cela marchait tellement bien sur les revenus “classiques” qu’en France ils ont obligé autant qu’ils pouvaient les employeurs à les déclarer en amont…

Or, ici il n’y a pas “d’employeur” sur qui faire pression…

Bitcoin est né précisement pour cette raison : décentralisé ET anonyme.
Les autres cryptos ne font que renforcer l’une ou l’autre depuis.

L’opacité est cependant de mise dans les polices combinant épargne et assurance-vie. Je recommande d’éviter ces dernières. Les assurances risque pur peuvent faire sens dans un contexte incluant un(e) partenaire ou des enfants à couvrir en cas de décès/incapacité.

Mhmhm, le 2ème pilier se charge déjà de cela pour mon cas, donc pas d’intérêt… :confused:

1 Like

Merci pour ton post. Je suis résident suisse (GE) et déclare mon appartement loué en France en LMNP pour l’impôt sur le revenu et la fortune.
Jusqu’à présent, je ne déclarais pas l’amortissement comptable, contrairement à la déclaration française avec la Liasse Fiscale. Grâce à cet amortissement et aux charges, le résultat fiscal est nul.
Sans la prise en compte de cet amortissement, le revenu locatif est positif ce qui a pour effet d’augmenter ma taxation suisse sur le revenu. Pour la déclaration 2020, je vais déclarer un résultat nul grâce à l’amortissement. J’ai appelé l’AFC qui m’ a dit de déclarer l’amortissement dans la rubrique ´autres déductions’ et de leur faire un courrier explicatif. J’espère que ça va passer.

1 Like
By reading and partipating to this forum, you confirm you have read and agree with the disclaimer presented on http://www.mustachianpost.com/
En lisant et participant à ce forum, vous confirmez avoir lu et être d'accord avec l'avis de dégagement de responsabilité présenté sur http://www.mustachianpost.com/fr/