Finpension - Vos stratégies

Bonjour à tous,

Je suis nouveau dans la quête FIRE et je suis un peu perdu avec toutes les options que Finpension a actuellement.

Vous avez quoi vous comme stratégie ?

Je ne connaissais pas finpension.ch. En fait ils ont plusieurs offres (pilier 3a, libre passage,…) mais je pense que dans votre cas seul le pilier 3a s’applique.
Ensuite dans ce secteur ils ont plusieurs stratégies à proposer mais si vous êtes jeune une solution avec une part élevée en actions est la seule envisageable.
La Suisse est fortement surpondérée avec environ le 40% des investissements en actions alors que la Suisse ne compte que pour quelques % dans la capitalisation boursière globale. De plus la capitalisation boursière Suisse est dominée par 3 sociétés (Nestlé, Roche, Novartis) et est de ce fait peu diversifiée. Je ne sais pas si le cadre légal oblige à une telle surpondération Suisse.
Il faut relever que parmi ce qui n’est pas investi en actions la moitié est investi dans l’immobilier et l’autre moitié en obligations. Une part élevée en obligations est pénalisante car elle est frappée d’un taux négatif de -0.75% dans le cas de francs suisses. Je suis surpris que rien ne soit investi en or.
Ne croyez pas que l’investissement dans un pilier 3a vous met sérieusement à l’abri, c’est une rallonge dans un plan de retraite.

1 Like

Bonjour,

Je ne suis pas chez Finpension, mais j’utilise la stratégie par défaut de VIAC, à savoir la stratégie Global 100 où il y a une surpondération des actions suisses à hauteur de 37%. VIAC vous permet de créer votre propre stratégie, cependant vous serez obligé d’avoir une allocation à 40% en francs suisses. Cela ne veut donc pas dire que vous devez pondérer votre stratégie avec 40% d’actions suisses, mais que la devise en CHF doit atteindre les 40%.

Chez Finpension, il semblerait que cette limite n’existe pas, raison pour laquelle beaucoup de membre sur ce forum ont opté pour une stratégie World ex Switzerland à 99% en sélectionnant le CSIF (CH) III Equity World ex CH Quality - Pension Fund DB (qui ne comprend pas les pays émergents).

A vous de voir si vous préférez suivre une stratégie proposée par Finpension ou créer la votre sur la base de vos connaissances et recherches.

3 Likes

Il est à noter que sur Viac on peur réduire son exposition au SMI (Suisse) en choisissant l etf MSCI World ex-CH hedged in chf ce qui permet de rester investi tout en respectant la part légale des 40% chf pour le 3e pilier.
Discussion sur le sujet

Bonjour markyto,

J’aurais tendance à simplifier au maximum et partir dans un premier temps sur une stratégie générique, vous pourrez la modifier par la suite si vous le souhaitez (cela devrait venir rapidement avec un peu de lecture sur ce forum et ailleurs).

[Edit: après un regard plus poussé sur les stratégies génériques de Finpension, elles utilisent principalement des obligations pour leur part conservatrice, ce qui explique que les stratégies “Equity 0” ont des rendements négatifs. A part pour les stratégies agressives, j’aurais tendance à partir sur une stratégie personalisée avec du cash à la place des obligations, du coup, la part et l’allocation des actions peut être discutée ici.]

La question que je me poserais est sur mes objectifs et ma tolérance au risque. La plupart des solutions d’investissement classiques en Suisse sont plutôt conservatrices, passer directement à une solution 99% actions peut faire un choc. On recommande de garder à l’esprit qu’une perte de valeur des actions de l’ordre de 50% peut survenir à tout moment. Il n’y a rien de magique à ce 50%, ça peut être 60%, 80% ou n’importe quelle autre ampleur.

Quel est votre objectif pour cet argent (acquisition propre logement, financement d’une activité indépendante ou retraite) et à quel horizon ?

Pour répondre à votre question, je suis la stratégie décrite par @FunnyDjo, avec VIAC. Ma logique, qui m’est propre et ne correspond pas au courant de pensée principal sur ce forum, est que je préfère investir dans des titres suisses hors de mon 3e pillier, et que donc j’essaie d’avoir le maximum d’exposition aux marchés étrangers dans le 3e pillier, sans chercher à en favoriser ou défavoriser spécifiquement.

1 Like

Have you tried https://www.moneyland.ch ?

Bonjour Wolverine,
Merci pour votre message.

L’objectif est l’acquisition d’un logement dans environ 10-15 ans.

De quel rendement avez-vous besoin pour atteindre cet objectif (est-ce que l’épargne pure suffit ou avez-vous besoin d’un petit coup de pouce des marchés ? Ou d’un gros ?)

Dans quelle mesure vous serait-il acceptable de devoir repousser cette échéance ou de diminuer la taille du bien visé du fait des aléas des marchés?

En cas de faible tolérance et d’un besoin moindre, j’aurais tendance à recommander une solution conservatrice pour cet horizon. J’aime beaucoup la solution 5% actions de VIAC, qui peut être implémentée avec Finpension via une stratégie personnelle. Une solution 20%, voir 40% actions peut faire également sens. En cas de forte tolérance au risque ou d’incapacité à atteindre votre objectif sans rendements importants, une prise de risque plus importante peut faire sens (selon les circonstances, même une solution 99% actions peut être envisagée).

Est-ce que vous avez d’autres investissements en actions (ou cryptos, ou autres) à côté ou est-ce votre première expérience dans ce domaine ?

Bonjour Wolverine,

Merci pour vos réponses très précises :slight_smile:

Je pense que l’épargne pure suffirait. Après, si les marchés peuvent m’aider pour que je puisse élargir le champs des possibilités, pourquoi pas. Pour l’instant je suis passé sur la stratégie Finpension Global 100, sachant que je ne remplis pas encore totalement mon 3e pilier.

Et oui, c’est ma première expérience dans ce domaine, j’ai (à peine) 23 ans je débute ! :man_student:

Chers lecteurs (j’espère être lu :wink:)

J’ai découvert il y a peu ces deux outils que sont finpension et Viac.

Je suis intéressé de connaître votre avis pour la contexte suivant :

  • à partir de septembre, je vais devoir amortir mon prêt hypothécaire de rang 2, que je peux amortir de façon indirecte via un 3A pour bénéficier d’un avantage fiscal.

  • Mrs 314rch (qui participe à l’aventure) et moi allons amortir chacun à 50% soit un minimum de 3’650.- / ans.

  • du coup (comme disent nos enfants), l’excédent de 3’233.- (pour arriver au max de 6’883.- annuel sur un 3A bancaire) va être également ajouté.

  • J’ai pris contact avec VIAC (via leur tchat) et un dénommé Christian m’a indiqué que VIAC ne pouvait pas accueillir les 6’883.- si une partie était dédiée à l’amortissement indirect d’un prêt hypothécaire mais seulement le complément. C’est déjà ça mais bon.

Savez-vous si Finpension permet cela ? (autant pouvoir faire fructifier la totalité non ?)…

Merci pour vos avis, conseils et autres bonus…
Bon week-end,
πR

Bonjour πR,

Que dit la banque/assurance avec qui l’hypothèque de rang 2 a été passée ? En règle générale, elles demandent que les montants du 3a mis en gage soient conservés chez elles, ce qui explique la réponse de VIAC à votre question. Finpension répondra probablement de la même manière.

Si l’hypothèque n’est pas encore conclue, UBS dispose des solutions Vitainvest, avec des frais relativement élevés pour du 3a (mais bas par rapport aux solutions de la concurrence) qui peuvent potentiellement être compensés par les avantages fiscaux. A voir si la ZKB permettrait l’utilisation de Frankly, je ne crois pas avoir encore vu de réponse définitive sur le forum à cette question.

Je n’ai pas encore demandé à UBS (pour ne pas les nommer) mais c’est effectivement ce que VIAC m’a annoncé. Je vais réexaminer ce point avec UBS.
Merci pour ta réponse.

UBS Vitainvest en version passive et non active. Ils ont deux stratégies depuis peu, la version active coûte dans les 3% par année, alors que leur version passive est à 0.8%, c’est ce qui se fait de mieux pour le moment au sein des banques.