Formation marchés financiers

Salut les Mustachians :raised_hand_with_fingers_splayed:
Après de longues réfléxions je me permet enfin de vous partager mon histoire suivi de quelques petites questions sur les quelles vous pourriez peut-être m’éclairer moi ainsi que d’autres membres.

Alors voilà,
Je m’appel Alan, j’ai 27 ans et j’habite en suisse dans un petit et charmant village du canton du Valais.

Toute ma vie j’ai repoussé la finance et l’économie car je n’arrivais pas à voir pourquoi je travaillais vu que à la fin du mois je recevais ma petite paye et qu’elle repartait aussi tôt. Je détestais l’argent! Car il me rendait esclave de mon travail. Travail qui enplus était difficile dans des conditions pas toujours acceptable et en moyenne 10h par jours sur les chantiers. Pour cause de problèmes de dos je me suis reconverti comme dessinateur en bâtiment mais la vie du bureau ne me convenait pas et je suis donc reparti sur les chantiers comme étancheur.

A 25 ans, j’ai eu la chance d’aquérir mon premier bien immobillier. Un appartement en duplex de 5.5 pièces au premier étage dans un immeuble de 2 appartement ( rez et 1er ) 1/4 en héritage ( oui j’ai de la chance ) mais j’ai perdu mon papa à l’âge de 13 ans donc la chance n’est pas vraiment le bon mot chaqun(e) interprétera à sa manière.
Et j’ai eu la chance d’acheter les autres 3/4 en dessous du prix du marché.

( je sais, vous vous dites: il se plaint de rien gagner en travaillant et il arrive à acheter un appart…) je vous explique plus en détail plus bas.:wink:

J’ai ensuite tout rénover et modifier moi même de la dalle au plafond ( j’ai une formation de plâtrier-peintre, j’ai ensuite fait 3 ans comme dessinateur en bâtiment ) ce qui m’as permis de faire mes plans moi même ainsi que le travail et des amis de différents corps de métiers sont venu m’aider quand j’étais bloqué. Il m’a fallu 2 ans pour tout faire. Je n’ai pas compter mes heures, j’aurais du… mais j’estime avoir économiser environ 100’000 frs ( à prendre avec des pincettes ) en le faisant moi même.

Une fois se bien acquis et rénové j’ai réellement commencer à me poser des questions.
Et après tout se blabla c’est la que ça devient intéressant :point_down:

Je ne dévoilerais pas mes chiffre en publique pour l’instemps mais je vais tenter de vous expliquer.

C’est après un énorme travail de développement personnel que j’ai enfin compris que je m’étais planté depuis le tout début!

Hé oui , aussi stupide que ça puisse paraître, je réfléchissais à l’envers. Le problèmes pour moi ( je dis bien pour moi car chacun pense différemment ) c’était pas l’argent mais bien le travail.
Je vendais mon temps de vie qui pour moi est innestimable pour une tranche de pain jours après jours, mois après mois, année après année… et je ne supporte pas l’idée qu’il me reste 37 ans à tirer.

J’ai donc commencer à m’intéresser à mes comptes. Mais je n’y conaissais rien et j’ai donc été voir un conseiller fincancer ( ne faites jamais ça svp ) j’ai flérer l’arnaque sans rien y connaitre et je suis parti. Mais j’étais sorti de ma zone de confort en allant le voir et ça m’a été très bénéfique car en sortant je me suis dit Alan : tu dois apprendre à investir toi même!

Et depuis ce jour je travails sans relache sur mon éducation financière.

Mes référence:

Mustachianpost alias MP envers qui je suis extrèmement reconnaissant d’avoir fait un blog basé sur la suisse , qui me donne une force énorme d’avancer et qui m’apprend et me donne des filons :hugs: merci infiniment

Monsieur Charles Gave que je suis égallement sur différents réseaux et m’aide à comprendre l’économie dans sa globalité au niveau mondial.

Anice Lajnef que je suis égallement sur différents réseaux et qui était un exellent trader aujourd’hui " repenti " qui explique égallement très bien les marchés financiers.

Si vous souhaitez m’en faire découvrir d’autres j’en serais ravis :wink:
Voilà pour ma “petite histoire”

Maintenant passons aux projets !

Depuis maintenant 4 mois je me suis fixé des objectifs pour le 31 décembre 2022 :

0: trouver un travail plus calme ou je ferais moin d’heures et ou je serais mieux payé afin de pouvoir épargner et investir plus.

C’est fait !

1: Mettre de l’ordre dans mes comptes et mes assurances afin de réduire mes dépenses au maximum en restant quand même bien assurer.

En partie fait, il me reste à changer mon assurance maladie de base pour une économie supplémentaire de 700 frs par année.

2: Constituer un fond de sécurité de 20’000 frs.

En partie fait, déjà 15’000 frs. Je met 1’000 frs par mois

3: Création d’un 3ème pillier (j’ai choisi VIAC) et arriver à 6’883 frs / an.

En cours, déjà 1’500 frs en 2 mois et je met 1’000 frs par mois égallement.

4: Investir en bourse.

Pas encore fait car je ne me sens pas encore assé rensseigner.

5: je n’ai encore pas de date fixée pour cet objectif c’est le plus compliquer mais aussi le plus rentable, j’aimerais vendre mon appartement.

Sachant que 1/4 était un héritage, j’ai donc du ajouter un montant X pour l’achat des autres 3/4 et un montant X pour la rénovation. Appelons se montant total Y

J’ai donc emprunter X+X = Y ( au taux de 1.02% )
Aujourd’hui après travaux et sans exagération du prix du marché il vaudrait environ Y x2

Il me resterait donc Y en cashback après rembourssement de la dette. Ce qui serait une super opération !

Dites moi ce que vous penssez de mon plan :wink:

Mes questions:

Je ne suis pas encore rassuré sur les points 4 et 5

Pour le point 4 savez-vous si une formation dispenssée par le cvpc ou l’école club migros concernant les marchés financiers et les investissement en bourses est valable ? Car ces formations ne sont pas données…600-700 frs le cours.
Ou connaissez vous un autre organisme ou personnes avec qui je pourrais apprendre ?

Pour le point 5 est-ce-que est-ce-que qqn peut me rensseigner comment ça se passe après vente?
Impôts, banque… tout ce qui faut faire attention ?
Sachez que je penses ré invesstir cet argent, non idée est d’acheter un petit immeuble de rendement.

Je vous remercie de m’avoir lu jusqu’au bout je sais que c’est un peu long😁

Ne vous génez pas d’échanger votre vision des choses et de faire part de vos idées et connaissance. Toutes les penssées et les idées sont bonnes à prendre :wink:

Merci infiniment cher Mustachian😘

Alan

1 Like

Welcome!

I suggest starting investment via a broker (that what we call taxable part of the investment) after you fill your emergency fund and your 3rd pillar.

I also suggest to think about a “side hustle”: buy an apartment that needs a renovation, conduct the renovation yourself and sell it. It seems to have worked for you, but it also needs some calculations to see how profitable it is. And which legal wrapping is more efficient.

1 Like

Merci beaucoup pour cette réponse rapide !
Quel courtier consseilleriez-vous ?
Courtier physique ou en ligne comme Interactivebrokers ?

Concernant l’immobilier j’ai eu de la chance sur cet aquisition ce qui peut me faire avancer pour acheter un bien rentable, je penssais effectivement acheter un bien à rénover moi même pour ensuite le louer.
Qu’en penssez-vous ?

1 Like

Bonjour,

Vous devriez ouvrir un compte InteractiveBrokers et investir dans des ETF comme VT.

1 Like

Hello
Merci pour votre réponse.
J’ai ouvert un compte hier sur interactivbrokers mais je ne comprends pas bien son fonctionnement c’est pourquoi je demandais si il était possible de trouver une formation sur l’utilisation de ces platformes et en même temps des infos sur les différents marchés financiers et les différents produits qu’offrent ces platformes.

Par exemple: je sais un peu ce qu’est Vanguard mais je ne comprends réellement son fonctionnement et ses différents produits.

Bonjour Alan, et bienvenue !

Edit : Je me rends compte à votre dernière réponse que vous cherchez des indications plus spécifiques, je laisse tout de même cette diatribe au cas-où.

Edit 2 : concernant Interactive Brokers, j’imagine que vous l’avez déjà lu mais MP a sorti un apparemment très bon guide sur cette plateforme : Interactive Brokers - Mustachian Post (aka Marc Pittet) #FIRE #frugalism

Je ne connais pas ces formations mais investir n’est pas compliqué, même si s’en tenir à son plan, d’une fois qu’on l’a établi, peut être difficile. J’aurais tendance à recommander les étapes suivantes :

1) Déterminer pourquoi on investit, qu’est-ce qu’on cherche à atteindre par ce biai ?

Investir demande de sacrifier sa consommation actuelle au bénéfice de sa consommation future (épargner pour avoir des fonds disponibles à investir) et des périodes où vous allez essuyer des pertes, parfois importantes, parfois sur des périodes prolongées, parfois les deux, vont se produire. Il est important d’avoir une raison de tenir le cap lorsque cela se produit.

2) Epargner : vous n’aurez pas d’argent à investir si vous n’adoptez pas un style de vie qui vous permet de dépenser moins que vos revenus.

3) Déterminer :

a) votre besoin de prendre des risques (de quel rendement avez-vous besoin pour atteindre vos objectifs ?)

b) votre capacité à le faire (stabilité de vos revenus, personnes à charge, soutient social (réseau familial et amis, filet social, autres éléments pouvant venir à votre aide en cas de coup dur) et autres éléments qui pourrait vous mettre en difficulté financière s’ils devaient se produire).

c) votre appétit pour la prise de risque (quelles tendances naturelles avez-vous à rechercher/apprécier les situations pouvant conduire à des récompenses importantes en échange d’une prise de risque pouvant mener à des pertes importantes, voir totales).

Ceci devrait vous permettre de déterminer quelle allocation d’actifs est la plus adéquate pour vous. L’évaluation réelle est très personnelle et demande de bien se connaître comme de se représenter les situations qui peuvent se produire sur les marchés mais pour un début et une version très simplifiée, Vanguard a un questionnaire qui peut déjà vous éclairer :

4) Dans le cadre du choix de votre allocation d’actifs, déterminer de quel montant vous voulez pouvoir disposer en tout temps afin de faire face aux aléas de la vie (votre fond de sécurité, que vous avez apparemment déjà déterminé).

5) Choisir votre courtier :

Pas de limitation particulière ? → probablement Interactive Brokers.

Un courtier suisse ? → Swissquote, TradeDirect ou CornèrTrader

6) Choisir les fonds dans lesquels vous souhaitez investir. Nous recommandons généralement les fonds indiciels passifs à faible coûts, globalement diversifiés.

Un fond global mondial domicilié aux Etats-Unis ? → VT
Un fond global mondial mais pas domicilié aux Etats-Unis ? → VWRL ou variation
Un fond en actions suisses avec domicile légal en Suisse ? → SPICHA

Un fond en obligations global couvert en francs suisses ? → AGGS

Des placements à rendement fixe individuels ? → obligations de caisse, placements à terme ou obligations d’Etat achetées via votre courtier.

Vous pouvez étoffer votre univers d’investissement à loisir et pouvez l’adapter en cours de route, ces quelques exemples de fonds sont là uniquement à titre indicatif pour faciliter vos recherches en vue de vous lancer.

7) Investir régulièrement en suivant l’allocation d’actifs que vous avez définie. Le faire tout le temps, quoi qu’il arrive, sans flancher. Les marchés vont passer par des périodes de baisse pouvant dépasser les -50% sur des périodes prolongées. Vous investissez pour le long terme (veillez à ce que les fonds que vous investissez soient bien destinés à ne pas être utilisés au minimum dans les 10 prochaines années), les marchés ont de grandes chances de rebondir et de vous fournir des retours sur investissement plus important si vous leur en laissez le temps.

Les offices de taxation suisses ne prélèvent pas d’impôt sur les gains en capitaux, vous pourrez en tout temps ajuster le choix des outils dans lesquels vous investissez et/ou votre allocation d’actifs. Les fonds peuvent être transférés d’un courtier à un autre moyennant des frais modérés. L’essentiel est donc de se lancer, les ajustements de détail peuvent se faire par la suite.

Au cas où l’idée d’investir dans les marchés boursiers vous intimiderait, j’aime beaucoup cet article de Mr. Money Mustache, malheureusement en anglais : How to make Money in the Stock Market

Dans tous les cas, j’aurais tendance à vous encourager à lire beaucoup et ne pas hésiter à poser des questions et soumettre vos idées, on apprend en échangeant et en pratiquant.

8 Likes

Je rajouterai la lecture de cette file ou on partage tous les tips sur IB:

1 Like

Bonjour Wolverine,

waahou merci infiniment pour cette réponse très complète!
Je vais reprendre point après point.

J’aimerais atteindre l’indépendance financière, ou plus simplement dit la liberté de pouvoir mener ma vie sans obligations du point de vue du salaria.

J’ai déjà réduis énormément de mes dépenses et ai adopter un mode de vie basée sur la moindre petite économie tout en continuant de vivre une vie saine sans tout me priver non plus et sans devenir avard :smiley: . Le résultat d’une vie plus minimaliste est déjà visible dans mon porte feuille en seulement 4 mois.

J’ai besoin de gros rendement afin d’atteindre mon objectif. Mais je reste quelqu’un qui mesure le risque. Ce que je veux dire par-là c’est que je n’investirais nullement sur quelque chose dont je n’ai pas assé de connaissances et pas assé de confiance. Je suis du style à investir tous les mois une somme établie et m’y tenir afin de lisser l’impacte des hausses et des baisses de marché et ça sur le “long therme”, dans 13 ans j’aimerais avoir atteind mon objectif. ( Je penses cela faisable sur 13 ans en alliant Bourse et Immobillier.

Je suis célibataire et sans personne à charge. En aucun cas je me marierais ou ferais un enfant avant d’avoir atteind mes objectifs. Désolé si ça parait sauvage comme dit comme ça mais c’est une de mes façon de pensser :slight_smile:

Je serais prêt à prendre des risques plus large si je suis intimement convaincu que ça m’apportera une grosse récompense mais en gardant en tête que je pourrais tout perdre et je le ferais avec de l’argent que je suis prêt à perdre donc de l’argent qui resterais après avoir investi dans les autres domaines de mon plan d’investissement.

Je vais pendre le temps d’inspecter ce questionnaire merci beaucoup pour le partage.

Effectivement j’aimerais apprendre à utiliser cette plateforme pour ne pas avoir de limitations.
Concernant votre Edit 2 j’ai effectivement suivi se super guide mais je ne suis pas encore bien préparer je vais donc trouver le moyen d’y remédier et vous m’aidez déjà beaucoup :wink:

La est ma plus grosse lacune concernant l’investissement en bourse. Je ne me cache pas que c’est pour moi quelque chose de totalement inconnu, c’est la raison pour laquelle je n’ai encore pas osé investir. Il y à un nombre d’actions, ETF… énorme, comment savoir sur les-quelles investir et qu’est-ce-qui est quoi? Qu’est-il important de regarder ? Je fais beaucoup de recherches sur le net mais lire un texte sans explication d’une personne physique ne m’est pas utile et même décourageant à la longue je suis totalement perdu :sweat_smile:

Je suis conscient que les marchés bougent parfois beaucoup, en aucun cas je me retirerais lors d’un marché baissier et je continuerais à investir un montant défini en tout temps.

Alors ça c’est super ! Merci pour l’info. C’est une question que je me posais également :wink:
Merci aussi pour l’article de Mr. Money Mustache je vais prendre le temps de le lire.

Et également, merci pour votre temps!

Merci beaucoup pour le partage FunnyDjo :wink:

1 Like

Bonjour Alda. Bienvenue!

En ligne vou trouverez plusieurs, parfois même trop de resources. Il y a un petit paquet de 5 videos qui expliquent le basique de l’investissement en ‘ETF’, notamment les fonds globales mondiales. Les vidéos sont en anglais mais sont très claires (il y a l’option de sous-titrage automatique en ‘français’ de YouTube; parfois pas parfaite).

Videos “Investing Demystified” de Lars Kroijer, auteur du livre “Investing Demystified”.

Merci beaucoup pour le filon je vais m’y intéresser​:wink::blush:

Bonjour à tous.
(je réponds à la partie investissement uniquement).
Perso, j’ai compris que l’investissement était le point clef.
J’ai investi dans un bien immobilier (en réalité Madame et moi 50-50). Ça allège pas mal les choses d’avoir des dettes…
J’ai également investi en bourse. Mais comme je n’y connaissait rien, j’ai d’abord décidé de me former (qui n’apprend pas à conduire avant de se mettre derrière un volant?..).
J’ai acheté une formation en ligne sur “comment” investir en bourse via les ETF (études de stratégies principalement) - j’ai appris tout plein de trucs importants et intéressants. Mon avis : les ETF c’est bien. mais encore faut-il choisir les bons et au bon moment ; pour moi, VT n’est pas la panacée.
Tout récemment j’ai acheté une autre formation sur l’utilisation des options en bourse - également intéressants avec un coaching personnalisé. Je dois encore digérer le contenu avant d’investir mais c’est prometteur.

Voilà pour mon feedback.
Cordialement,
πR

1 Like

Bonjour,

Quel serait les points négatifs des etf selon vous?

Je vous conseille aussi ce blog/livre

2 Likes

Bonjour,
Le gros problème n’est finallement pas de se former mais bien de savoir sur quoi investir entre tous les ETF et les actions… Ça demande beaucoup de temps de tout analyser et surtout savoir quoi regarder.:wink:

Merci pour le partage :wink:

Oui, c’est pour cette raison que beaucoup préfèrent une gestion passive.

La gestion active demande soit de la chance soit d’avoir une connaissance que les autres acteurs n’ont pas pour battre le marché (=gestion passive diversifiée).

Bonjour.
Les ETF doivent être à réplication physique (voir ici pour les différentes gammes).
À mon niveau, je ne vois pas de point négatif.
Cordialement,
πR

Bonjour,
je pense que battre le marché n’est pas la cible, ou alors à grand renfort de temps devant l’écran ce qui n’est pas ma tasse de thé.
Pour moi il faut “être” le marché quand celui-ci est à la hausse (donc être investi sur les ETF qui répliquent les secteurs en croissance et rebalancer les % des différentes sortes d’ETF pour assurer la diversification) et lorsque le marché est à la baisse, revenir en cash.
Une gestion une fois par mois suffit amplement.
Cordialement,
πR

C’est la définition d’une gestion active. En pratique la plupart des gens qui s’y essaient s’en sortent moins bien si ils restaient investi tout du long.

Savoir si la marché va être à la hausse ou à la baisse demande d’avoir des informations qui n’ont pas encore été prises en compte par le marché (si l’on adhere à l’hypothese des marchés financiers efficients).

Une façon de voir l’évolution du marché c’est une marche aléatoire, c’est ça qui rend la plupart des approches actives peu interessantes. (Et pour les fond qui arrivent à battre une approche passive, en général les frais élevés compensent la difference, comme on peut s’y attendre dans un marché capitaliste).